TOYSTROY

TOYSTROY est un trio résolument électro entre improvisation et sampling, low et high tech, et mêlant noise, techno minimaliste, nappes sonores et rythmes séquencés. Spécialistes de la bidouille de haute-voltige, tous les éléments sur scène ont été créés par les artistes. La Tentaculaire, impressionnante machine sonore, a ainsi demandé plus de 360 heures de travail, pour relier et accorder les électroménagers les plus familiers et en extraire un instrument novateur exceptionnel. La piste de train est quant à elle ceinturée de capteurs magnétiques la métamorphosant en boîte à rythmes activée à chaque passage de la locomotive. Enfin, le VJing repose sur le principe de prises de vues réalisées en temps réel par le vidéaste, qui les traite et en crée des boucles.

TOYSTROY mêle ainsi construction instrumentale, création musicale et musique d’objets, vidéo et travail numérique du son et des images dans un univers plastique fantasmatique original. Mais cette création s’inscrit aussi et surtout dans son époque avec une dimension éco-responsable au travers d’un travail manufacturé élaboré à partir de rebuts ménagers.

 

Florence Kraus – Tentaculaire

crédits : Ghislain Posscat

Florence est à la fois pianiste et saxophoniste, scénographe et plasticienne. Passionée par le « show », influencée par le caractère vivant et joyeux des brass band de la Nouvelle Orleans, de la force d’âme et de la sincérité de l’afrobeat, de la puissance et de la générosité d’une section cuivre afro-cubaine, elle investit son énergie hors-norme au sein de « Grizz-Li », des « Nymphoniks Orchestra » , d’ Orchestronika, mais aussi dans des spectacles comme « NEW, la comédie musicale improvisée » et « Urban Sax ». Spécialisée dans la « lutherie sauvage », Florence s’adonne avec ingéniosité à la construction d’instruments insolites et de machines sonores à partir d’objets détournés et de matériaux recyclés pour en créer des installations sonores et des spectacles.

Elle anime aussi des workshops de construction instrumentale et pratique musicale, à travers une pédagogie ludique et originale mêlant recherche et exploration, découverte et amusement, loin des codes stricts de l’apprentissage en institution.

 

crédits : Ghislain Posscat

Benoît Poulain – circuits de jeux

Benoît est plasticien, luthier, compositeur et musicien. Après une carrière dans la création de sculptures en verre, il rejoint le projet de Jean-Louis Mechali : Lutherie Urbaine. Il y réalise une grande partie de “Lutherie Inouïe”, incroyable collection d’instruments construits à partir de matériaux recyclés et bases de productions musicales. En parallèle, il réalise différentes commandes pour des compagnies telles Public Chéri/Régis Hébette, Les Grandes Personnes, Double Cadence, Dédale… En 2015, il rejoint l’atelier de composition de musique électroacoustique proposé par Philippe Mion aux EMA (Vitry-sur-Seine) et débute la création d’une pièce poético-musicale autour de l’univers du poète palestinien Mahmoud Darwich.

Parallèlement, Benoît est formateur et pédagogue auprès d’un large public d’amateurs et de professionnels. Sensible à l’interaction avec des publics en situation de handicap, il s’est notamment formé auprès de Musique et Santé et a travaillé avec plusieurs structures médico-sociales du secteur en région parisienne. En 2016, il décide de créer l’association Du grain à moudre pour développer son laboratoire sonore et son savoir-faire en Normandie.

 

crédits : Ghislain Posscat

Olivier Garouste – VJing

Olivier est réalisateur et manipulateur d’images. Formé à la télévision pirate parisienne Onde Sans Frontière (O.S.F.) et auprès du collectif de mix d’images Ya-K, il joue avec les nombreux procédés audiovisuels, du format Super 8mm au numérique, pour la télévision ou le cinéma. Il a ainsi réalisé plusieurs courts, moyens et longs métrages, parmis lesquels le making of des “Aventures de Rabbi Jacob” et “Ca tourne court”, primé au Festival Indépendant du film de New York (2004). Il s’est aussi frotté à la réalisation de documentaires et de clips. Il s’investit par ailleurs dans des projets dédiés à la scène musicale (Matthew Shipp, le Cabaret Contemporain, Jazz à la Villette, Banlieue Bleue, La machine du Moulin Rouge…) et au théâtre (théâtre du Rond-Point, Théâtre de la Ville, MC2 de Grenoble, théâtre de Vidy Lausanne…).

[   Écoutez-les  ]

Teaser réalisé lors d’une résidence au Château éphémère (2016).

 

  [   Regardez-les   ]

 

Publié par Pandore, la boîte de prod' sur dimanche 19 mars 2017

 

[   Rencontrez-les  ]

TOYSTROY a bénéficié de temps de résidence qui ont donné lieu à de premières performances à Lutherie urbaine (Bagnolet), au Théâtre de l’Échangeur (Bagnolet), à la Maison Pop (Montreuil), à l’Usine à chapeaux (Rambouillet) et au Château éphémère (Carrière-sous-Poissy).

La déclinaison participative du spectacle, TOYSTROY CREW, a quant à elle été représentée au CarréRotondes (Luxembourg) et à Kulturfabrik (Esch-sur-Alzette).

Pour savoir où se passent leurs prochains concerts, c’est ici !

[   Suivez-les   ]

Sur Facebook : @triotoystroy

[   Accueillez-les  ]

Téléchargez le Dossier de presse. (-> all the info aboutTOYSTROY in english)

Une question sur TOYSTROY ? Contactez-moi !

[   Presse  ]

L’électro recyclée bagnoletaise, c’est la prochaine grande tendance

“L’électro recyclée bagnoletaise, c’est la prochaine grande tendance” par Benjamin STOCK pour , La Ruche qui dit oui (6 juin 2015)

Reportage sur le projet participatif TOYSTROY CREW par la chaîne luxembourgeoise Uelzechtkanal (juin 2016)