CUMBIA Y CARDON

 

[ Bios ]        [ Vidéos ]       [ Photos ]        [ Réseaux sociaux ]        [ Technique ]        [ Presse ]

 

 

Le groupe Cumbia y Cardón ensorcelle l’auditoire au rythme de la cumbia traditionnelle et du son des carnavals de la côte colombienne. Un mélange explosif de tambours afro-colombiens et de fanfare de rue caribéenne qui invite à la danse, à la transe. Venez vivre un bal à couper le souffle !

Colombiens d’origine, les membres de CUMBIA Y CARDON incarnent la nouvelle génération des « cumbieros » parisiens, déjà adoubés par les maîtres du genre, puisqu’ils ont eu l’honneur de faire la première partie de Totó la Momposina et Nelda Piña Quezada en 2017.

 

Paola Barreto – chant

Paola arrive en France pour étudier l’ethnomusicologie mais écume rapidement les scènes des bars et des salles de concerts, où elle partage avec le public son énergie jubilatoire. Elle chante, joue, danse et raconte les musiques de la Colombie au sein des groupes Cumbia y Cardón et Kilombo Orchestra et participe aussi à de nombreux projets de musiques afro-latines (Cumbia ya, La cubanerie, The Bongo Hop). En parallèle, elle s’investit dans différents ateliers pédagogiques, transmettant ses connaissances et son énergie dans les écoles parisiennes.

Pierre Chevalier – clarinette

Pierre obtient en 2013 un D.E.M. de clarinette au C.R.R. de Rueil-Malmaison, puis deux ans plus tard un Prix de perfectionnement. Parallèlement à sa formation de musicien classique, il s’intéresse à d’autres styles musicaux, et s’engage au sein de différents groupes de chanson française, musiques de rue, swing, klezmer ou encore latin jazz et musiques traditionnelles colombiennes.

Fabricio Nicolas – basse

Originaire du Vénézuela, Fabricio profite très tôt d’un environnement musical fertile et multiculturel. Débutant au violon dans un cadre classique, il poursuit à la guitare dans les musiques actuelles, pour finalement s’épanouir à la contrebasse dans le jazz et les musiques du monde. Après un passage au Conservatoire national supérieur de Musique de Paris en contrebasse jazz, il tourne aujourd’hui avec Kandonga, Fred Rambinaissing Quintet, Tamayo, Bakoso, Lina Stalyte, Eva Slongo Gypsy Quartet, Maradato, Daniel Gassin, Cumbia y Cardon…

Jorge Posada – percussions

D’abord autodidacte, Jorge approfondit sa maîtrise de l’art du tambour à l’Université du Magdalena, en Colombie. Il devient rapidement un des percussionnistes les plus reconnus de la côte et intègre le Ballet national de Colombie Sonia Osorio, avec lequel il se produit sur les grandes scènes des Amériques et d’Europe. Désormais résident français, il accompagne des grands noms (Juan Fernander aka Juan Chuchita, Petrona Martinez, Vina del Mar) et fait partie de plusieurs groupes de musiques colombiennes : Tamboral, Marimba et Chirimia, Nilamayé, Cumbia y Cardon…

German Rua – trompette/bombardino

German suit des études supérieures de trompette classique à l’université d’Antioquia (Colombie) avant de se consacrer au jazz. Il obtient alors son DEM au CRR de Rueil Malmaison avec le professeur Eric Aubier tout en côtoyant les masterclasses des plus grands : Antonio Ciacca (Julliard School), Thomas Gansch (membre de Mnozil Brass), Alexander Baty (trompette soliste du Radio France Philharmonique), Guy Messler (national opéra du Rhin), Matthias Hoff (soliste international et membre de German Brass) etc.

German a été membre des orchestres symphoniques de l’Université d’Antioquia, de Rueil-Maison et de Meudon mais aussi de l’orchestre New latin et du Big band de la ville d’Avray. Depuis 2015, il s’investit dans le projet du groupe Cumbia y cardon, implanté sur le territoire parisien.

Fabian Suarez – percussions

Fabian est né à Bogota (Colombie) où il aborde d’abord l’univers de la salsa avant de s’intéresser à la musique traditionnelle colombienne. Motivé par ses expériences musicales, il part en France où obtient son DEM au CRR de Paris puis intègre le DNSPM au Pôle Supérieur 93, dans la classe de Jorge Posada et Jim Lopez en continuant de se former auprès de Paul et Christian Nicolas tout en poursuivant une licence en ethnomusicologie.

Parallèlement, il se produit en tant que musicien sur la scène latino : Mestizo Latin Band, Kandonga, Kanabayen, et fait également parti de nombreux projets jazz, world et fusion : BIC, Dawar , Niko Coyez , Otto Palma y Colectivo Pacifico. En 2015, il décide de monter son propre groupe : Cumbia y Cardon, qui préfigure la nouvelle génération de « cumbieros parisiens ». Il a joué dans des espaces de renom comme le Palais des Congrès, le Stade de la muette, Bercy ou encore La Bellevilloise et a également participé au Festival universitaire international (Maroc) et Totuma Trio (Irlande).

Artiste complet et dynamique sans frontière, il est également membre de l´association Altern’active où il enseigne la percussion traditionnelle dans des écoles parisiennes.

 

[   Écoutez-les  ]

Teaser live réalisé par Benoît Pergent

Extrait d’un documentaire réalisé par le collectif Menúra en collaboration avec Cumbia y Cardon

 

 

  [   Regardez-les   ]

Publié par Pandore, la boîte de prod' sur dimanche 12 mars 2017

 

[   Rencontrez-les  ]

Adoubés par les maîtres du genre, puisqu’ils ont eu l’honneur de faire la première partie de Totó la Momposina et Nelda Piña Quezada, Cumbia y Cardon s’est notamment produit à La Bellevilloise (Paris), au Cabaret sauvage (Paris), au Festival Solidays (Paris), à l’Alimentation Générale (Paris), au Chinois (Montreuil), au Festival pour la paix (Montreuil), au Centre culturel Aragon Triolet (Orly),  au Ninkasi (Lyon), à La plateforme (Lyon), au Bistrot de St-So (Lille),  mais aussi à l’étranger au Mezrab cultural center (Amsterdam) et au Zanjabil (Berlin).

Pour savoir où se passent leurs prochains concerts, cliquez ici !

 

[   Suivez-les   ]

Sur Facebook : @cumbiaycardonmusic

 

[   Accueillez-les  ]

Téléchargez la fiche technique/rider.

Téléchargez le dossier de presse 2017.

Une question sur Cumbia y Cardon ? Contactez-moi !

 

[   Parlez d’eux  ]

Que Tal Paris #106, Le guide des meilleurs plans latinos (avril 2017)