Prochaine soirée

BALKANBEATS est soirée populaire et déjantée, avec aux platines Robert Soko & Dj Tagada.
La révolution du Dance Floor à coup de montagnes russes et de sons des Balkans remixés sur fond d’électro et de gros kicks urbains. L’esprit Chat Noir, Chat Blanc est dans la place.

Live : 20H30

LE BONIMENTEUR
Alter ego de l’anarcho-percussionniste Yesser Oliveira, Le Bonimenteur débite ses textes facétieux à la sauce piquante. Tel un fou du roi des temps modernes, il énumère des vérités fallacieuses au rythme de son électro-tambourin. Ses morceaux festifs débordent de vers percutants qui collent à l’oreille. Trilingue portugais/anglais/français, il soigne tout particulièrement l’écriture de ses textes, et affectionne le mélange des genres et des styles (il est d’ailleurs le chanteur du groupe balkano-brésilien Forró de Balkão). L’électro fait le lien entre rythmes traditionnels et musiques urbaines, pour produire un son cosmopolite capable de traverser les frontières.
Chez Le Bonimenteur, l’ironie virevolte, et l’esprit apprend à danser.

ZOUFRIS MARACAS
Rumba, calypso, rythmes cap-verdiens ou brésiliens, swing manouche, tout leur va pour nous chanter une poésie sociale et politique, aussi drôle que corrosive, un hymne joyeux à la vie et à la liberté.
Révélés sur les ondes par Radio Nova et France Inter avec le titre « Et ta mère », ces nouveaux Z’ouvriers de la chanson lèvent des rames entières dans le métro parisien depuis plusieurs années.
« Une vie d’exil et de nostalgie : c’est le sort qu’ont connu la plupart des « zoufris », ces ouvriers algériens venus travailler en France dans la seconde moitié du XXe siècle. Des hommes en bleu de chauffe, coiffés d’un casque de chantier, vivant dans le souvenir sublimé de leur terre natale. La solitude aidant, le terme est devenu synonyme de « célibataires »… Vin’s et Micho, fondateurs des Zoufris Maracas, la trentaine sombre et mordante, vivent eux aussi en exil : au sein de leur propre pays, rendu méconnaissable par les « dieux du pétrole et de l’emploi ». Pour fuir ce quotidien frelaté, les Zoufris Maracas se sont inventé une « géographie à l’envers », faite de notes détournées et de paroles assassines.

Club : 00H

DJ TAGADA
Ignace Corso aka DJ Tagada (pseudo empreinté aux trois syllabes ta-ga-da dans le « scat tsigane »)
compte à son répertoire plusieurs milliers de titres méconnus du grand public.
Il est le premier en France à rejoindre le mouvement BalkanBeats , ce qui fait de lui une référence de l’underground-folklore version Balkans.
TA-GA-DA s’illustre avant tout comme un selecta pointu et pointilleux. Indispensable, surtout.

ROBERT SOKO
Robert Soko Bosnien d’origine , à créé les soirées BalkanBeats à Berlin en 1993.
Grâce à cinq compilations du même nom, il est devenue incontournables et sa musique est aujourd’hui un genre reconnu.
Le véritable secret de sa réussite est son talent en tant que DJ, sa relation au dance floor et son incroyable capacité à amener tous types de public,
des aficionados de musique des Balkans aux fans de heavy métal, à se perdre corps et âmes dans ses rythmes.

Informations pratiques

Vendredi 18 janvier 2018 de 20h30 à 5h

@ Le Chinois (Montreuil)

Entrée : 12 euros avant minuit, 10 euros sur place